ROMÉO ET JULIETTE DE WILLIAM SHAKESPEARE ADAPTATION ET MISE EN SCENE DE MANON MONTEL AU THEATRE DU LUCERNAIRE – 53 RUE NOTRE DAME DES CHAMPS 75006 PARIS – DU 20 MARS AU 1ER JUIN 2019 DU MARDI AU SAMEDI A 20 H -DIMANCHE A 17 H –

AVEC
XAVIER BERLIOZ (FRÈRE LAURENT)
JEAN-BAPTISTE DES BOSCS ( V I O LO N C E L LE E T T Y BALT )
CLAIRE FAUROT (ACCORDÉON ET LA NOURRICE)
MANON MONTEL (JULIETTE)
LÉO PAGET ( CO M BAT, G U I TA R E E T M E RC U T I O )
THOMAS WILLAIME (ROMÉO)
AS S I S TA NTE M I S E E N S C È N E : ARMANCE GALPIN
CHORÉGRAPHIE : CLAIRE FAUROT
MUSIQUE ORIGINALE : SAMUEL SENÉ
LUMIÈRE : ARNAUD BARRÉ
CO S T U M E S : M A D E L E I N E L H O P I TA L L I E R

 

Le thème des amours interdits est universel. Avant l’heure, Shakespeare en mettant en scène deux adolescents épris d’amour, prêts à braver l’interdit que représente la haine de leurs familles, interroge ces pulsions théorisées par Freud, de vie et de mort, Eros et Thanatos.

 Outre sa dimension romantique et romanesque, la pièce a une portée métaphysique indéniable.

 Dans cette adaptation abrégée, Manon MONTEL « resserre l’action sur les 6 personnages principaux : Juliette, Roméo, Mercutio, Tybalt, la Nourrice et Frère Laurent. » et projette sur Juliette qu’elle interprète elle-même la force irradiante de l’amour.

A travers cette proposition, la personnalité de Juliette éclipse tous les autres personnages, telle une icône féministe prête à braver par amour mais aussi par soif de liberté le carcan patriarcal. Elle ne faiblit pas face aux menaces de son père qui la désavoue. Il y a chez elle, semble-t-il cette même force d’âme d’Antigone qui culmine sous son apparente fragilité physique.

C’est donc une Juliette sortant en flammes du tableau original de Shakespeare qui convoque ces trois muses, la poésie, la musique et la danse pour une récréation très personnelle du mythe. Elle est ce personnage qui court à perdre haleine pour se comprendre et s’entendre à travers une histoire dont finalement ni le début ni la fin ne la contraignent vraiment. Il n’y a de poème que celui de son âme au cœur de ses compositions astrales.

Paris, le 20 Mai 2019

Evelyne Trân

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s