Edna délinquante de Martine Pouchain – Spectacle tout public (à partir de 11 ans), bilingue en Français et Langue des signes – Mise en scène : Annie Mako – A LA MANUFACTURE DES ABESSES 7 Rue Véron 75018 PARIS – Du 20 février au 23 mars 2019. Les mercredis, jeudis, vendredis et samedis à 19h.

  • Auteure: Martine Pouchain

  • Mise en scène: Annie Mako

  • Avec: Cécile Morelle, Julia Pelhate

  •  La pièce Edna délinquante, adaptée du roman pour la jeunesse de Martine POUCHAIN « Délinquante » donne la parole à une jeune fille Edna qui se remémore l’époque où en pleine crise d’adolescence, pour se distinguer auprès de ses potes, elle commettait des vols dans les magasins surtout pour le plaisir de la transgression, celui de ne pas se faire prendre « Une sensation de puissance m’envahissait, je me sentais comme un chat dans le soleil ».

     Mais un jour, heureusement pour elle, elle finit par se faire prendre et réaliser que son comportement était de nature à mettre en danger sa relation de confiance avec son père, un homme intègre qui aurait été bouleversé s’il avait appris la conduite de sa fille. La réaction positive de sa belle-mère lui permettra de mettre fin à son addiction au vol.

     Qui n’a pas volé un jour ? La question peut faire sourire un bon nombre d’adultes qui se souviennent avoir chipé occasionnellement soit un disque, soit un bouquin, soit du rouge à lèvres au cours de leur jeunesse. Chez Edna, le plaisir et l’obsession du vol révèle un trouble affectif, un manque de confiance en elle qu’elle compense en devenant une sorte d’héroïne, seule contre tous.

     Pour traiter ce sujet complexe sous l’angle de la sensibilité frémissante d’Edna, plutôt que sous celui de la morale rigide, Annie MAKO, directrice artistique de la Compagnie de théâtre gestuel CLAMEUR PUBLIC, a fait appel à deux interprètes, l’une s’exprimant en français et l’autre en langue des signes qui incarnent en miroir le personnage d’Edna.

     Il importe de souligner que l’interprète en langue des signes Julia PELHATE joue véritablement. Son rôle n’est pas celui d’une traductrice à l’intention d’un public de personnes sourdes ou malentendantes.

     La perception du public entendant, sourd et malentendant s’enrichit de cette sensation d’assister à un spectacle bilingue où les deux comédiennes réunies par la même intention se renvoient la balle dans l’espace pour faire rebondir le personnage d’Edna sous ses différents angles, intérieurs ou démonstratifs.

     Nous pourrions parler de mise en abyme bien que l’expression soit galvaudée et dénote dans ce spectacle épuré, mais c’est pour témoigner d’un petit vertige d’interprétation qui remet en question nos perceptions figées malgré soi par les consensus, les injonctions sociales morales ou religieuses, par rapport au thème du vol – un acte parait-il assez banal commis par les adolescents – et nous ouvre l’accès à une langue universelle, celle des signes qui sans avoir l’abondance du vocabulaire français, est d’une richesse visuelle expressive sans égale.

     Nous recommandons vivement ce spectacle d’une grande délicatesse, interprété par un duo de comédiennes talentueuses Cécile MORELLE, Julia PELHATE. Les yeux et les oreilles s’ouvrent simultanément ravies de communiquer sur les mêmes ondes, celles de la poésie, du partage des sensations. Ne soyons plus jaloux des oiseaux, nous avons nos propres ailes, il suffit de les faire battre, nous suggère si subtilement cette Edna délinquante !

     Paris, le 25 Février 2019

    Evelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s