L’Homme de Riom au THEATRE MONTMARTRE GALABRU – 4 Rue de l’Armée d’Orient ( face au 53 rue Lepic) – Tous les samedis à 19h30, du 13 Février au 30 Avril 2016

L'homme de RIOM

Dossier l’homme de Riom

Interprètes : Benjamin BOLLEN & Isa FLEUR       Texte : Benjamin BOLLEN

Compositeurs des Chansons :

Raoul MORETTI, Henri CHRISTINE, Robert ROCCA, Michel EMER, Vincent SCOTTO, René SYLVIANO, Fernand HEINTZ, Francis LOPEZ, Ralph CARCEL,Maurice YVAIN, Paul MISRAKI.

Paroles des Chansons :

Albert WILLEMETZ, Robert ROCCA, G. KOGER, Lucien BOYER, Ed. VALETTE, Raymond VINCI, André HORNEZ, Henri COR, Philippe OLIVE, André BARDE, André HORNEZ

Costumes : Aline GOBERT Décor : Gérard BOLLEN  Création du visuel : Marianne LEBEL Voix off : Jean-Claude DONDA

Conseillère chorégraphique : Marie-Cécile CORRE

Durée du Spectacle : 1h15

Il suffit d’arpenter le boulevard de Clichy, de s’engager dans la célèbre Rue Lepic, saluée tout là haut par le Sacré Cœur, puis de se perdre dans un entrelacs de ruelles, aux noms évocateurs, notamment celui de l’Armée d’Orient, pour s’imaginer encore à l’époque du chansonnier Aristide Bruant dont le portrait dû à Toulouse Lautrec, continue à s’afficher de façon ostentatoire.

Non ce n’est pas encore demain que les chansonniers d’antan, quitteront le quartier de Montmartre. D’ailleurs ils ont réussi ce coup de maître, séduire un jeune artiste, contemporain du hip hop, du rap etc, à reprendre le flambeau, via leur répertoire particulièrement foisonnant.

Benjamin BOLLEN, l’artiste en question, se moque bien de la mode, il sait qu’il n’y pas de meilleure machine à remonter le temps que celle du théâtre.

Une petite chiquenaude sur notre belle mappemonde temporelle et hop, nous voici avec l’homme de Riom, qui se prononce « rions ». Avez vous jamais entendu parler de Riom, qui fut de triste mémoire, la capitale juridique de la France sous le régime de Vichy ? Ne rions pas ou plutôt si car le personnage créé par Benjamin BOLLEN est saisissant de drôlerie.

De constitution mince, il ne cesse de gonfler le torse, tel Artaban, et en impose néanmoins par son élégance, son toupet, son charisme délirant.

Ajoutons que cet original pète le feu. Monté à Paris dans les années cinquante pour devenir le Roi de l’opérette, il nous conte ses mésaventures et ses rencontres, avec l’ironie d’un Candide, qui possède l’art de sublimer les situations les plus ridicules, en chantant.

CaEST CE QUE JE TE DEMANDE

Accompagné de la charmante Isa Fleur au piano, l’homme de Riom chevauche allègrement les chansons les plus comiques, les plus joyeuses des années vingt et trente, toujours aussi croustillantes, notamment «Ça vaut mieux que d’attraper la scarlatine » de Ray Ventura, « Est-ce que je te demande ? » de Yves Mirande et Albert Willemetz, « Quand on n’en a pas » de  R. Moretti et A.Willemetz.

Mis en scène par François LIS, voilà un spectacle très excitant, brillant, qui met en valeur le talent formidable de Benjamin BOLLEN et la présence musicale d’Isa FLEUR. Ne laissez pas s’échapper cet étourdissant tourbillon de bonne humeur qui fait vibrer le Théâtre MONTMARTRE GALABRU, courez-y !

Paris, le 28 Février 2016                           Evelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s