LES MISSIONS D’UN MENDIANT mise en scène Olivier Couder, Richard Leteurtre Du mar. 08/12/15 au sam. 19/12/15 à L’Etoile du Nord 16 rue Georgette Agutte 75018 PARIS

arton424-29a40

Les mardis, mercredis et vendredis à 20h30   Les jeudis à 19h30   Les samedis à 17h00

mise en scène :
Un tabouret à trois pieds et Je dis je  :
Richard Leteurtre
Avis aux intéressés  :
Olivier Couder
La visite :
Olivier Couder et Natacha Mircovich  :

Avec : Francis Auvray, Peter Bonke, Olivier Couder, Stéphane Guerin, Coralie Moreau, Anne Peneveyre, Emmanuel Viennot de Vaublanc et Gabriel Xerri.

Dominique Massa (Création son) , Natacha Mircovich (Assistant(e) à la mise en scène) , Marie-Hélène Pinon (Création lumières) , Jean-Pierre Schneider (Scénographie) Atelier Eurydice (Décor et costumes)

Être handicapé qu’est ce que cela signifie, avoir perdu la main, avoir besoin d’être tenu par la main ? Je me souviens d’une étudiante souvent accompagnée par une aveugle et une handicapée moteur, qui avait été qualifiée d’inadaptée avec commisération par son professeur d’université qui la jugeait incapable de poursuivre des études. Il n’était pas submergé évidemment par le brouhaha de son psychisme, il se coltinait le connu, il paraphrasait ce qu’il lisait, il aurait traité de même le singulier ARTAUD.

Le Théâtre EURYDICE et le Théâtre du CRISTAL présentent 4 pièces courtes de Daniel KEENE, toutes interprètes par des comédiens professionnels en situation d’handicap hormis Peter BONKE et Olivier COUDER.

A une époque où la performance des outils technologiques pourrait bien finir par occulter nos fragilités humaines, il est bienvenu de pouvoir entendre les témoignages de ceux qui sont véritablement en quête d’âme, d’amour, d’identité, bien davantage que de confort domestique ou matériel.

Faudrait-il donc qu’ils rendent l’âme le père condamné et son fils autiste mis en scène dans  »Avis aux intéressés » parce que justement leur solitude extrême, leur malheur n’intéressent personne.

Que dire de la jeune fille qui dans le monologue « Je dis je » exprime sa détresse aussi poétiquement que la sirène d’Andersen.

Extrêmement sensible également dans la pièce la Visite, ce dialogue entre le père et sa fille, tous deux troublés par l’idée qu’ils doivent se séparer lors de la visite de la fille à la Mère.

Dans le tabouret à trois pieds, deux jeunes S.D.F s’interrogent à propos d’un troisième plus âgé qui fait office d’étranger, l’un manifestant son hostilité, l’autre au contraire une fascination étrange.

Avec juste une estrade mobile et un éclairage en demi teinte , les deux metteurs en scène Richard LETEURTRE et Olivier COUDER réussissent à traduire sans aucun artifice, à éclairer ces rapprochements humains diffus, sous-jacents, intimes. Ce sont de véritables tableaux d’une délicatesse fourmillante. Du coup tous les propos des personnages restent légers, ils ne recherchent pas l’effet, ils sont naturellement expressifs.

On a l’impression que les personnages de Daniel KEENE ne disent que ce qu’ils peuvent dire. L’onde reste intime, souterraine, celle qui laisse passer quelques mots, quelques pensées et les gestes, les mouvements du corps personnel se révèlent aussi messagers , aussi demandeurs d’écoute, d’attention .

Nous garderons en mémoire ces magnifiques tableaux tels des paysages à visages humains parce qu’ils reflètent encore mieux qu’un fleuve, qu’une flaque d’eau, cette curieuse sensation d’être au monde, à la vie .

Est-ce un effet de compensation, les personnes en handicap disposent souvent d’une sensitivité supérieure à la norme. Nous en avons la preuve avec ces comédiens d’une présence étonnante sur scène . Nous saluerons également les compositions de Peter BONKE en père condamné et mendiant, il est excellent.

Vraiment un très beau spectacle tout public. Ajoutons que le Théâtre de Cristal vient d’éditer un journal « La vie comme un journal » qui donne la paroles aux artistes à travers des poèmes, des histoires courtes, de jolies illustrations, d’une facture très, très attrayante.

Paris, le 13 Décembre 2015              Evelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s