L’Histoire du Tigre de Dario Fo, mis en scène par Pierre-Marie Escourrou au THEATRE DU LUCERNAIRE du 29/08/15 au 10/10/15 à 19 HEURES DU MARDI AU SAMEDI

 Affiche%20HISTOIRE%20TIGRE

Auteur : Dario Fo
Artistes : Pierre-Marie Escourrou
Metteur en scène : Pierre-Marie Escourrou

Les tigres n’existent pas seulement au zoo ou au cirque. Les témoignages les concernant cependant s’amenuisent comme une peau de chagrin. Hélas, le tigre est une espèce en voie de disparition.

C’est pourquoi le conte de Dario FO est particulièrement précieux. Dario FO au cours d’un voyage en Chine avait été très impressionné par la prestation d’un conteur jongleur qui racontait l’histoire du tigre. Ébahi par les réactions du public qui se tordait de rire, il l’a adaptée tout en conservant son essence tout asiatique.

Car c’est aussi l’intérêt de ce conte de faire découvrir à un public occidental, à travers une simple fable, l’imaginaire populaire chinois qui puise ses racines dans l’histoire et notamment la longue marche des soldats de Mao.

Si l’histoire du tigre touchait tant le public chinois c’est aussi parce que les spectateurs avaient également en mémoire de vraies rencontres entre l’homme et le tigre, à l’occasion de chasse au tigre, l’équivalent peut-être de notre chasse au loup en occident.

Réalisme des descriptions et affabulations font donc bon ménage dans la bouche du jongleur conteur qu’interprète avec une faconde inouïe Pierre-Marie ESCOURROU avec force gestes et mimiques.

Un spectacle conçu comme un billard où toutes les boules font ricochet. C’est Pierre-Marie ESCOURROU qui déclare être séduit par Dario FO lequel a été touché par la prestation d’un conteur chinois inspiré lui même par l’histoire « vraie » d’un soldat mourant sauvé par un tigre.

La fable a valeur d’exutoire pour un peuple, épuisé, saigné par les guerres, qui non seulement doit compter ses morts, ses blessés, mais doit aussi composer par la ruse avec la langue de bois des politiques.

Grâce à Dario FO et à Pierre Marie ESCOURROU, nous voilà transportés quelque part en Chine au milieu d’un public chinois riant de ses propres malheurs . L’interprète conteur n’a besoin d’aucun ustensile, le conte qui passe par la voix et tous les membres du conteur se suffit à lui même, il est jubilatoire.

Grâce au talent de conteur de Pierre Marie ESCOURROU, l’épopée fabuleuse  du pauvre soldat trouve ses marques explosives . En paraphrasant Rabelais et en rappelant que pour les asiatiques, le tigre avait une âme humaine, nous dirons que le rire est le propre de cette histoire de … tigre !

Paris, le 4 Octobre 2015                                     Evelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s