FESTIVAL MONDIAL DES THEATRES DE MARIONNETTES de CHARLEVILLE-MEZIERES – Le Géant d’Altzo Opéra avec gaines, tiges, ombres et masques – Basque, surtitré en Français SALLE MME DE SÉVIGNÉ

LE GEANT D'ALTZO

Texte : Koldo Izagirre ; Direction musicale : David Azurza ; Direction théâtrale : Emmanuel Marquez ; Création marionnettes et scénographie : Néstor Basterretxea ; Fabrication marionnettes et scénographie : Taller Menina ; Éclairage : Xabier Lozano ; Chef d’orchestre et choeur : Juanjo Ocón ; Chorale : Orfeoi Txiki de San Sebastién ; Basse : Jagoba Fadrique, Joseba Carril ; Tenor : David Azurza, Xabier Anduaga ; Mezzo-soprano : Maite Arruabarrena, Marifé Nogales ; Violoniste : Tomás Ruti ; Clarinettiste : Luis San Sebastián ; Flûtiste :Rakel Rivera ; Percussionniste : Iraide Ansorena ; Accordéoniste : Aitor Furundarena ; Coproduction : Fundación Donostia/San Sebastián 2016 (Capital Cultural Europea), Topic Tolosa et Teatro Barakaldo

Dans un petit village basque, les villageois assistent à la croissance démesurée d’un enfant Migel JOAKIN atteint de gigantisme dont la taille avoisinera celle d ‘un grand arbre. Un pirate Huyfu propose aux parents d’emmener Migel JOAKIN à travers l’europe pour l’exhiber comme phénomène de foire. Au cours de son voyage qui durera des années le jeune homme découvrira San Sebastian, Madrid, Londres, Paris et aussi l’amour. Revenu au village, il sera accueilli comme un héros.

Migel Joakin

Ce conte en langue basque sous titrée, qui traite du respect des différences, est inspiré de la vie de Migel JOAKIN un géant né au début du 19ème siècle. Son histoire qui continue à faire sensation forme la trame d’un bel opéra pour enfants avec orchestre, choeurs constitués d’une vingtaine d’enfants, chanteurs et bien sûr les marionnettes à gaines et à tiges, de petites ou très grandes tailles créées par Nestor Basterretxea.

Emmanuel Márquez assure la mise en scène et la musique composée par David Azurza contribue au charme de ce spectacle pluridisciplinaire, très coloré et au plaisir grandissant de découvrir les accents de la langue basque à travers un conte traditionnel très émouvant.

Paris, le 29 Septembre 2015                        Evelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s