LA COMPAGNIE SAN TUO QI au Théâtre de l’Etincelle – 14, rue des Etudes 84000 AVIGNON – LE PETIT MONDE à 10 H 30 du 4 au 26 Juillet 2015 – Relâche le 20 Juillet – HYMNE A LA DISPARITION du 4 au 26 Juillet 2015 – Relâche le 20 Juillet – Je poursuis mon voyage après ton départ, à 20 H 45 du 4 au 17 Juillet 2015.

2015_07_12_Letincelle

Photo D.R.

Avignon ne serait par le théâtre du monde sans la présence de la Compagnie SAN TUO QI, ambassadrice de la Chine, venue présenter trois spectacles exceptionnels au Théâtre de l’Etincelle.

En Chine, pour se faire comprendre, il n’ait pas besoin de parler, il suffit de dessiner en l’air un idéogramme chinois. Ce sens du geste est imparable, il est dans l’essence même du théâtre corporel chinois et plus généralement de de tous les arts traditionnels. Comment ne pas être intrigué en contemplant une peinture chinoise ancienne par les calligraphies dansantes toujours en symbiose avec l’image, déroulant un chant de poème mystérieux.

C’est avec beaucoup d’émotion que nous nous sommes laissés submerger par le souffle intemporel de cette Compagnie.

LE PETIT MONDE

Dans le petit monde, elle met en scène des histoires tirées d’un auteur taoïste, Tchouang-tseu, d’une philosophie délicate et merveilleuse notamment celle du rêve du papillon.

260px-Zhuangzi-Butterfly-Dream

HYMNE A LA DISPARITION

Avec l’Hymne à la disparition, neuf contes muets inspirés de faits divers nous parlent de : La révolution, le mensonge, la confession, le fratricide, le fossé, la solitude, l’adieu, la vie, l’amour. Autant de thèmes qui s’enchevêtrent mimés par les artistes qui ont endossé les masques traditionnels du théâtre Nuo, très expressifs puisque chacun exprime un trait de caractère allant de la gentillesse à la férocité.

Je poursuis mon voyage après ton départ

Avec “je poursuis mon voyage après mon départ” , nous avons assisté à une comédie musicale chinoise tragi-comique. C’est l’histoire de Madame LEE , une dame de 86 ans qui perd son mari au cours d’un croisière, sombre dans la mélancolie puis repart seule pour un nouveau voyage.

Tous les artistes chantent sans mots, utilisant des onomatopées, des cris d’animaux, des bafouillages. A vrai dire nous avons trouvé le spectacle plus drôle que tragique, voire même très gai. L’actrice principale est délicieuse. On l’appelle l’Audrey Hepburn chinoise.

Nous avons été conquis par le dynamisme de cette troupe, qui pète véritablement le feu. L’impression d’avoir été sur un tapis volant chinois, poussés par le vent poétique et gestuel d’artistes accomplis . Ils ont fait le voyage jusqu’à Avignon, et méritent que nous allions à leur rencontre. Dans le théâtre de l’Etincelle, ils ont tout l’air de mages, de véritables mages porteurs de trois spectacles de choix, représentatifs du théâtre corporel chinois.

Paris, le 17 Juillet 2015                           Evelyne Trân

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s