ARTISTE DE COMPLEMENT au THEATRE ESSAION – 6, rue Pierre au Lard (à l’angle du 24 rue du Renard) 75004 Paris PARIS – Du 15 Septembre 2014 au 13 Janvier 2015 – Les lundis et mardis à 20h

artiste de complement

Auteur : Jacques Dupont

Mise en scène : Damien Bricoteaux

Distribution : Jacques Dupont

 Durée (mn) : 1h05

P.S : Jacques DUPONT et Damien BRICOTEAUX  étaient les invités de l’émission « DEUX SOUS DE SCENE » sur RADIO LIBERTAIRE  le  Samedi 11 Octobre 2014 (Peut être écoutée pendant 4 semaines, en podcast  sur le site Grille des émissions de Radio Libertaire).

Les faits divers se sont fait l’écho de mésaventures d’artistes vedettes, harcelés par leurs fans. Comment ne pas être impressionné par les débordements hystériques que soulève l’apparition d’une star. Il n’est pas si difficile de s’identifier à un soi insignifiant qui graviterait autour d’une star.

 Le héros de l’histoire de Jacques DUPONT a organisé sa vie toute entière autour d’un seul pôle, celui d’une vedette Michael C. Il collectionne ses photos, ses interviews et réussit à l’approcher pendant des tournages en se faisant embaucher comme figurant.

 A-t-il un nom ce figurant ? Nous le chercherons en vain sur le générique d’un film. De toute façon, il n’a pas d’autre ambition, d’autre obsession que celle de se trouver dans l’ombre de Michael C. Il n’entend pas ce qui aboie autour de lui, il n’est là que pour Michael C. Du coup, il peut devenir aussi extraordinaire que le Petit Prince de Saint Exupéry sur son orbite.

 L’homme et sa passion se démènent au milieu d’un dépotoir d’idées reçues, de fallacieuses illusions. Il se nourrit des miettes médiatiques d’un être qu’il ne peut percevoir qu’a travers son image et cette image se révèle mortelle, elle est un objet, elle n’a pas d’âme.

 Allégorie des relations humaines notamment dans le monde du spectacle, de ces terribles conventions qui grignotent l’individu de l’intérieur parce qu’il ne peut faire surface, qu’il a lâché le mode d’emploi de la vie en société et qui souffre véritablement de ne pouvoir avoir accès à cet autre.

 Les histoires d’amour impossible sont de nature à faire basculer un être de la vie à la mort. L’important, c’est d’aimer nous dit cet artiste de complément, et tout le reste est dérisoire.

 Evidemment, le figurant en question dégage une personnalité psychotique. Mais cet amour qui donne des ailes et qui déplacerait des montagnes, quel amoureux transi ne l’a pas ressenti ?

 Nous ne dévoilerons pas l’itinéraire incroyable de cet étrange bonhomme. Tout le long de son récit, nous avons l’impression de toucher l’épaule d’un personnage d’Edgar Poe ou de Maupassant, mais l’enjeu de Jacques DUPONT c’est de lui donner corps, de sorte que nous dépassions la simple fulgurance littéraire jusqu’à toucher le baiser – et ce n’est pas du cinéma – d’un homme à son ombre.

 L’Artiste de complément est une belle  surprise de cette rentrée théâtrale. Seul en scène, Jacques DUPONT saisissant, dompte les démons de son personnage dans un monde quelque peu aseptisé, symbolisé par des meubles ménagers cruellement froids. La mise en scène sobre et pointilleuse de Damien BRICOTEAUX met en valeur cette parcelle d’âme foireuse, le grain de sable qui se moque  de la mort avec panache.

 Paris, le 12 Septembre 2014           Evelyne Trân

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s