ESPERANZA de Zanina Mircevska – Mise en scène : Patrick Verschueren du 12 mars au 20 avril 2014 au VINGTIEME THEATRE – 7, rue des Platrières 75020 PARIS –

esperanza

Si un extra terrestre faisait connaissance avec notre monde par le biais de la télévision, il croirait l’humanité partagée entre l’enfer et le paradis. D’un côté, les images de guerres et de l’autre les délices de la publicité.

 Zanina MIRCEVSKA dramaturge et comédienne macédonienne ne se prend pas pour une extra terrestre mais tient à témoigner à sa façon du traitement de l’information par des cerveaux toujours à cheval entre fiction et réalité.

 Elle a donc convoqué, issues de son cauchemar télévisuel mais aussi de son patrimoine littéraire, des figures hautement médiatiques, un banquier, un scénariste en manque d’inspiration, un criminel de guerre, une vamp, une collectionneuse viennoise, une baronne, un capitaine etc.

 Tout ce monde là fait partie des VIP, very important person, dignes d’effectuer une croisière de luxe dans un paquebot nommé ESPERANZA.

 ESPERANZA fait penser à un vaisseau fantôme conduit par la mort elle-même. Mais le Capitaine jeune et beau n’a pas conscience de transporter des morts-vivants condamnés à répéter toujours les mêmes actions : boire, manger, jouer, vomir.

 En 19 tableaux la farce de Zanina MIRCEVSKA, comme dans une bande dessinée, fait remonter à la surface des personnages aux allures très kitsch. La vamp mystérieuse interprétée avec grande classe par Maya VIGNANDO clame qu’elle s’ennuie à son mari, l’affreux criminel de guerre qui finit par ramper aux pieds du beau capitaine. La baronne qui a quelques affinités avec la Castafiore, chante éperdument.

 Pour donner l’illusion d’un bateau qui tangue, les comédiens, également musiciens, donnent le la avec un certain brio, jusqu’au tango de la mort.

 Majestueuse, Rebecca FINET,  la baronne, jusqu’au bout insuffle son souffle volcanique à l’ESPERANZA dont a bien besoin l’équipage quelque peu indolent .

 L’ESPERANZA devient alors une sorte d’hymne à l’illusion puisque les personnages les plus importants se dégonflent au profit d’une vamp et d’une baronne, véritables sirènes de ce spectacle musical, de ce bal de vampires inoffensifs.

 Paris, le 21 Mars 2014                                        Evelyne Trân

 

 

ESPERANZA de Zanina Mircevska (traduction Maria Bejanovska)

Mise en scène : Patrick Verschueren

Musique : Philippe Morino

Avec : Maya Vignando la Vamp
Rebecca Finet / La baronne
Gersende Michel / 3eme rôle féminin
David van De Woestyne / Le capitaine de l’Esperanza
Olivier Cherki / L’homme laid et criminel de guerre
Sébastien Albillo / Le scénariste en panne d’inspiration

Sébastien Albillo, Olivier Cherki, Rebecca Finet, Gersende Michel, Maya Vignando, David Van De Woestyne

Coréalisation : Vingtième Théâtre et Compagnie Éphémeride

 

 

 

 

Un commentaire sur “ESPERANZA de Zanina Mircevska – Mise en scène : Patrick Verschueren du 12 mars au 20 avril 2014 au VINGTIEME THEATRE – 7, rue des Platrières 75020 PARIS –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s