12ème Festival EN COMPAGNIE D’ETE au THEATRE 14 – 20 avenue Marc Sangnier 75014 PARIS : Paysages avec bœuf, âne et enfants de Susana LASTRETO du 12 au 24 août à 20h30

Mise en scène Susana Lastreto  Avec François Frapier, Nathalie Baunaure, Yan Tassin… (distribution en cours)Lumières Stéphane Deschamps    Paysage sonore Jacques Cassard Scénographie et costumes d’après les recherches du LEM (Ecole Lecoq)

NB : Susana LASTRETO et François FRAPIER étaient les invités de « Deux sous de scène » sur RADIO LIBERTAIRE, le samedi 17 Août 2013 en 1ère partie d’émission . L’émission peut être écoutée en podcast (cf grille des émisions de R.L.) .

« Mais où est donc passée la crèche de notre enfance ? » se demande avec malice Susana LASTRETO ? Il semble que la réalité et la fiction chez elle fusionnent aussi subitement qu’un nuage passe devant le soleil et inversement.

 Qu’est ce qui est vrai, qu’est ce qui est faux ? Cela relève du conte et les quatre personnages qu’elle met en scène, qui ont en commun d’avoir grandi au sein de la religion catholique, peuvent bien endosser les rôles dévolus à Joseph, la vierge, l’enfant Jésus, le bœuf et l’âne. 2013 ans après Jésus-Christ, franchement, ça ne pèse pas lourd !  La paille sera toujours de la paille, un bœuf, un bœuf, un âne, un âne etc. Là où ça commence à grésiller, c’est au sujet des identités familiales. Marie met au monde un enfant qui n’est pas le fils de son homme. Pas très catholique tout ça !

« Et si le modèle de « famille canonique » … était déjà celui d’une famille recomposée » nous dit Susana LASTRETO qui renvoie aux hémisphères aussi bien les religieux que les athées.

On a toujours dit que la réalité dépassait la fiction. Il faut des filtres de passage pour ces énormes grumeaux que forment les contes et les mécomptes de la vie : amour, sexe, mensonges et vieille innocence. Ouf, ouf !  Car vivre est fatigant dit Susana. Cela dit, croyons que la fatigue puisse être salutaire, que c’est la jachère de l’esprit et surtout là où poussent n’importe comment quelques bonnes pommes de terre de poésie.

Sauve qui pique, nous ne ferons pas la grimace. Ce grand athée de Francis Blanche ne disait-il pas dans son poème l’image de l’arbre : le ciel est un télégramme du bon Dieu.

 Il délirait et Susana LASTRETO délire aussi à plein poumons. Elle est hantée par des paysages avec bœuf, âne et enfants qui  sentent bon la poésie avec juste quelques nuages d’épices pleines d’humour et de cocasserie.

 Pire, elle arrive à rendre vraisemblables des tableaux anachroniques. Ah ce bon Joseph qui pianote sur internet au fond d’une étable (imaginaire cela va de soi) et qui grommelle  » Je ne comprends pas dans quel monde j’ai atterri « .

 Avec une scène très dépouillée, sans d’autres accessoires qu’une table et leurs corps, les comédiens n’ont plus qu’à rêver leur texte en déplaçant des montagnes, les montagnes aux neiges éternelles où que l’on soit, en train de taper sur son ordinateur ou assis au bord de la route, en mâchonnant un brin d’herbe.

 François FRAPIER est un Joseph tout terrains, un talentueux opportuniste face aux exigences des dames, Laura ZAUNER, une piquante Marie avec son joli accent espagnol et  Nathalie BONNAURE une Madeleine, ma foi très pragmatique. Quant à l’enfant Jésus, Yan TASSIN lui donne un air naïf plutôt troublant.

 Ils ont juste surgi de l’enfance ces paysages avec bœuf, âne et enfants. Ils viennent semer le désordre dans nos imageries de tous ordres Soyez fous, chers comédiens ! La poésie de Susana LASTRETO, c’est de la montagne russe.

J´veux qu´on rie
J´veux qu´on danse
J´veux qu´on s´amuse comme des fous

 chante Jacques BREL.

Pour enchainer avec un extrait du poème de Susanna LASTRETO :

Quand l’enfant était très vieux… il s’est rappelé que tout le long de sa vie l’avait hanté un paysage …
Alors une joie subite lui a foudroyé le cœur et il a décidé de croire qu’un jour à la fin des temps, il retrouverait son corps
Son corps qui vibre qui aime qui jouit
Et qu’ensemble corps et âme à nouveau, il aurait une seconde chance d’inventer sa vie.

 

C’est tout le bonheur que nous souhaitons à ce spectacle, qui prend son envol au Théâtre 14 en ce moment, en plein été, avec cette jolie promesse :

 *Matin promesse
Matin message du simple
Matin

 

Et pour bel horizon, la tendresse, l’humour et la terre philosophale !

  Paris, le 15 AOUT 2013                 Evelyne Trân 

* »l’image de l’arbre » poème de Francis Blanche                    

2 commentaires sur “12ème Festival EN COMPAGNIE D’ETE au THEATRE 14 – 20 avenue Marc Sangnier 75014 PARIS : Paysages avec bœuf, âne et enfants de Susana LASTRETO du 12 au 24 août à 20h30

  1. Ce serait bien si tous les matins tenaient leurs promesses… Notre plus grande liberte pour échapper aux contraintes de la soi-disant realite et de celles du corps imparfait, c’est de pouvoir s’evader grace a notre esprit : délirer, mélanger des époques, des songes, des contes, des personnages. Pour survivre, l’homme a besoin de rever et d’inventer autre chose que la réalité. L’homme devant le mur d’une grotte avec de l’ocre ou devant son ordinateur et son clavier est le meme: il a besoin de s’exprimer, donc de rever, eveillé.

    Les personnes comme moi trop raisonnables qui n’ose pas delirer ont besoin des artistes pour le faire à notre place.
    En espérant que mon matin houstonien remplira sa promesse d’une bonne journée…

    J'aime

    1. Oui, heureusement qu’il y a les artistes !!! Et quelques philosophes qui permettent de se soulever un peu au dessus des ornières, des préjugés qui immobilisent notre conscience. L’homme s’éprouve si petit devant l’univers qu’il sait bien que cela le dépasse. Ce pas qu’il franchit grâce à la poésie, à la musique, c’est une réalité qu’il se choisit.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s