DANS LES CHAUSSURES D’UN AUTRE de Fabio MARRA au Théâtre du Lucernaire – 53 Rue Notre-Dame des Champs 75006 PARIS –

Du mardi au samedi à 21h30
Les dimanches à 17h Du 21 novembre 2012 au 13 janvier 2013  Supplémentaire le 31/12 à 21h30  Les 25 déc et 1er janvier à 17h
Mise en scène : Fabio Marra
Avec : Sonia Palau, Aurélien Gomis, Valérie Mastrangelo, Georges d’Audignon, Estelle Dehon, Fabio Marra
Durée : 1h15

Voilà une très bonne surprise que cette tragicomédie  à l’italienne  jouée avec brio par la compagnie CARROZONE TEATRO au Théâtre du Lucernaire.

 A défaut de mettre nos chaussures au pied de  la cheminée, nous avons tout loisir d’observer quelques escarpins et chaussettes colorées changer de propriétaire au cours du spectacle.

Un détail certes et qui en dit long sur l’état d’esprit de l’auteur Fabio MARRA, quelque peu fantaisiste, quelque peu lunaire mais les pieds sur terre.

  La pièce se  déroule comme un diaporama, où chaque acte très bref s’enchaine au suivant comme dans un cliquetis de rideaux à billes. Il y a  quelque chose d’inénarrable dans cette façon de peindre le quotidien  dans des situations impossibles. Une façon de dire que la vie, ce pain quotidien, a souvent des grumeaux.

 Il y est question d’identité, bien sûr, identité mâle, identité femelle. Comment s’y retrouver dans toutes ces recettes pondues par la société pour faire coïncider amour avec désir, avec réalité.

 Mieux vaut être tendre que méchant. Quand les personnages en viennent à pousser des hauts cris parce que leur constitution morale, originelle, préhistorique, se trouve ébranlée par l’évolution des mœurs,  le rire comme antidote au drame est bienvenu. En tout cas c’est la devise du philosophe Fabio MARRA.

 Et puis, il y a cette couleur, celle du sentiment capable de mettre de l’huile aux ressorts, aux réflexes un peu rouillés de ces personnages qui ne jouent pas moins que leur vie.

 Le drame et la comédie ensemble, cela donne à l’italienne,  quelque chose de piquant, drôle et émouvant. Fabio MARRA sait  verser dans la banalité de la conversation, ce qui la nourrit, la contradiction. Il en résulte des dialogues plutôt cocasses où le vainqueur finalement est celui qui fait semblant ou pas de ne pas comprendre.

 Dans le rôle de l’homme qui ne comprend rien à ce qui lui arrive, Fabio MARRA possède un talent comique naturel, qui insuffle à  la pièce, un charme drolatique. Ses partenaires  jouent rubis sur ongle et sont excellents.

 Un spectacle qui ne peut faire échapper personne au rire et à l’émotion, qui dessine avec douceur et dérision les imbroglios de la nature humaine, pour nous divertir simplement avec tendresse.

Paris, le 15 Décembre 2012               Evelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s