A propos d’HELEN JUREN à la MANUFACTURE DES CHANSONS – 124 Av de la République 75011 PARIS – Vendredi 19 et Samedi 20 Octobre 2012 à 20H 30

World music, , folk rock troubadour au rythme des Balkans et des mélodies d’Afrique et d’Orient. Hèlèn JUREN est accompagnée de Thierry LE POLLES à la guitare.

  HELEN JUREN a vraiment une très jolie voix, ce genre de voix qui peut remuer l’oreille la moins réceptrice au verbe musical, elle accroche par sa naturalité, un peu comme le bruit de la pluie ou même le tic tac des d’un réveil. C’est une voix qui s’offre au silence.

 Cette porteuse de voix légères et graves,  parfois douloureuses, où s’entremèlent des émotions universelles, doit libérer de l’espace pour dialoguer avec l’invisible. La formule est pompeuse mais elle me parait essentielle. Un artiste sur scène doit rester dans l’axe de l’inconnu, faute de quoi,   il se répète et n’offre plus de répondant à tous les petits commutateurs invisibles que représente le public qui n’est ni ami, ni ennemi mais simplement convié à une aventure extra- ordinaire.

 La tentation d’un artiste sur scène est de donner  le plus de lui-même comme s’il devait ne plus jamais revoir le public et qu’il devait lui ouvrir l’armoire entière de ses trésors. En ce sens, HELEN JUREN, hier, a fait étinceler quelques perles avec ses chansons d’amour ( Les p’tit recoins »entre autres) et elle a prouvé qu’elle était aussi une bonne diseuse avec « La femme africaine ». C’est une femme de tempérament, incapable de mièvrerie  ce qui est tout de même rare avec des chansons d’amour. Mais elle en fait un peu trop lorsqu’elle gesticule. La scène de la Manufacture, au  demeurent très agréable, n’est pas grande et  on imagine mal un cheval, aussi élégant soit-il, l‘investir.

 HELEN JUREN, nous le sentons, a la mélancolie joyeuse; c’est toute sa force, son terroir, son horizon, auxquels elle doit réserver son exubérance.

Son champ créatif est large et mérite beaucoup d’attention et d’écoute : HELEN JUREN est davantage qu’une bête de scène, c’est l’esprit d’une voix.

 Paris, le 20 Octobre 2012                        Evelyne Trân

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s