JE ME SERS D’ANIMAUX POUR INSTRUIRE LES HOMMES, un spectacle au tour des Fables de la Fontaine, par la Compagnie Aigle de Sable à partir du 10 Novembre 2011 au Théâtre Douze

Au Théâtre Douze : 6 Avenue Maurice Ravel 7012 PARIS

Du 10 Novembre au 11 Décembre 2011

Du Jeudi au Samedi à 20 H 30, Dimanche à 15 H 30. Relâche, les 11, 26 et 27 Novembre 2011. Durée : 1 Heure

La Fontaine, on aime ou on n’aime pas mais il y a une chose certaine, l’eau de ses fables court encore. Faut-il donc être assoiffé pour goûter à sa fraicheur ? La Fontaine est un musicologue averti et un traître, oui comme tous ses personnages, le loup, le renard , la lionne. Se faire avoir par  de belles paroles, prendre des vessies pour des lanternes, quand ce que vous avez dit ou entendu que vous croyiez à mille lieues sous terre (dixit Victor Hugo dans son poème «le mot»)  vous pourriez l’écouter dans la bouche de votre frère, votre sœur, votre voisin et pourquoi pas à travers les pépiements de moineaux.

Cela converse tout autour de nous dans de multiples langues mais puisqu’il s’agit de celle de La Fontaine, à l’origine de plusieurs proverbes, il est probable qu’elle nous sert encore tous les jours.

Ne sont-ils pas bien à propos, ces jolis vers, pour calmer une colère : Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

Le spectacle de la compagnie Aigle de Sable s’appuie sur l’aspect comique d’un bouquet de neuf fables (certaines à redécouvrir comme « les obsèques de la lionne») pour nous servir une représentation théâtrale, divertissante et joyeuse, très boute-en- train mais on ne sait pas toujours qui illustre qui. Des personnages issus de la commedia dell’arte, se piquent de dire des fables un peu comme dans une comédie musicale. La soubrette interprétée par Milena Vlach, est délurée, impertinente à souhait tandis qu’Alexandre Palma Salas, compose une sorte de Pantalon grossier, qui se prend pour La Fontaine.

Peu rancunier, La Fontaine trouve sa respiration en cadence sous le flux de morceaux du répertoire français et étranger, Marais, Forqueray, Tobias Hume, Simpson, Ortiz) exprimés gracieusement par une talentueuse harpiste, Audrey Saad.

Ce spectacle devrait trouver les faveurs d’un public familial désireux de goûter aux charmes de la musique baroque, sans se prendre la tête, pour le plaisir de rejoindre l’univers plutôt fantastique de la Fontaine qui continue, mine de rien,  à abreuver nos chères petites consciences.

 Le 23 Octobre 2011

Evelyne Trân

2 commentaires sur “JE ME SERS D’ANIMAUX POUR INSTRUIRE LES HOMMES, un spectacle au tour des Fables de la Fontaine, par la Compagnie Aigle de Sable à partir du 10 Novembre 2011 au Théâtre Douze

  1. La Fontaine et de la musique baroque … je reve. Bien sur on se souvient des Fables de la Fontaine meme si on ne se souvient que des premiers vers.
    A 10 000 kms de Versailles, sous le soleil de Floride, je regarde des perruches converser dans une belle voliere … La Fontaine pourrait certainement en faire un fable … perruches et love birds, des oiseaux d’amour qui jamais ne se separent.
    Bien sur avec la Fontaine, on ne se prend pas la tete … toujours d’actualite. Mais ce qui porte le plus souvent est justement des histoires qui ne se font pas trop prendre la tete … a premiere lecture en tout cas.

    Le bonjour de Sunny Florida !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s