J’ai vu chanter…

art1adatran.1303893587.jpg J’ai vu chanter des ciseaux sous les arbres secs

A la rigueur, tu n’étais pas coriace a dit le papier.

Ben non !

Pensée imagée mais sans rigueur a dit le professeur de philosophie

Ben zut alors !

Mais j’ai couru après l’image, je me suis essoufflée

Et plouf !

C’est quoi une pensée ?

Une pensée ça a des tournures a dit le professeur et surtout cela amène quelque part .C’est équilibré, ben voyons, et cela ne part pas dans tous les sens. 

Sur un carré de papier, une pensée ça tourne en rond. Moi le papier, je le bouffe, ou bien je le troue. J’entends sentir le chant du grillon sur un bout de papier. J’écris en embrassant le papier. Pas stratège pour un sou, recroquevillé dans son espace clos.

 Démonstration, monstre, qui montrerez vous du doigt ? Je désigne l’inconnu pour lui décerner des cornes. Allons donc et tant pis pour la rigueur.Tout cela au pas de kilomètre sur un millimètre creux. A dîtes donc, elle n’est pas droite votre règle et j’ai perdu l’équilibre.  

Regardez donc ce monstre, il a une tête de Viet sur les épaules d’une Gauloise. Allez dire au Président de l’Union coloniale qu’il a accouché d’une souris. Ou plutôt, ne lui dîtes rien. Soyez juste un baiser qui bouscule une image !    Evelyne Trân 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s