La méduse démocratique d’après Robespierre et Sophie Wahnich Adaptation Damien Houssier et Anne Monfort au Théâtre Studio, 16, rue Marcelin Berthelot 94140 Alfortville – Générale le 6 janvier à 18h -Du lundi 6 au samedi 11 janvier à 20h30

meduse-democratique-web-08

Production : Cie day-for-night

Texte :  Robespierre et Sophie Wahnich

Adaptation : Damien Houssier et Anne Monfort

Mise en scène : Anne Monfort

Distribution : Damien Houssier

Lumières : Hugo Dragone et Romane Margueritte
Costumes : Louise Yribbaren
Photos : Patrice Forsans- Studio Marulaz

Diffusion : Florence Francisco – Les Productions de la Seine

Y avait-il une raison d’être Robespierre au moment de la Révolution Française ?  Sa profession de foi « démocratique » ressort de ses propos extraits de différents discours notamment ceux où il se défend des calomnies de ses ennemis l’accusant de « despotisme d’opinion » et de préconiser la dictature.

 Voir en Robespierre essentiellement un agent de la Terreur, impitoyable et sanguinaire, c’est évidemment faire abstraction de la complexité du personnage qui se réfère à ROUSSEAU « Le peuple veut toujours le bien, mais il ne le voit pas toujours ». J’ajouterais, moi, que les mandataires du peuple voient souvent le bien mais ne le veulent pas toujours. Cependant le bon sens du peuple est souvent supérieur à l’esprit des habiles gens, mais sa bonté naturelle le dispose à être la dupe des charlatans politiques. Ceux-ci le savent bien et ils en profitent ».

Le spectacle s’inscrit pour Anne MONTFORT « dans la suite de No(s) révolution(s) où j’interrogeais la possibilité aujourd’hui d’une révolution ».

Il s’agit d’un montage de textes de Robespierre avec ceux de Sophie Wahnich, l’auteur du Radeau démocratique.

Ledit montage se révèle très habile puisqu’il permet de s’interroger sur une question toujours d’actualité, la démocratie. « Pourquoi faire l’effort d’être libre ? » demande Robespierre qui se positionne contre l’état d’urgence.

 Le personnage semble complètement habité par son idéal de liberté qui le pousse à combattre et à utiliser  la terreur « sans laquelle la vertu est impuissante ».

 L’interprète Damien HOUSSIER est remarquable, il réussit à captiver le public, à rendre crédible, voire hallucinante la présence de Robespierre, tel un personnage shakespearien, tragique, incandescent mais aussi humain.

  Ce spectacle est à voir absolument !

 Paris, le 8 Mai  2018

Mis à jour le 10 Décembre 2020

 Evelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s