G.R.A.I.N. Histoire de fous – Un spectacle de la Compagnie Mmm…. Ecrit et joué par Marie–Magdeleine – Co-écrit et mis – en – scène par Julien Marot – Durée 1H40 – Au Théâtre de la Manufacture des Abbesses 7, rue Véron 75018 Paris – Du 17 novembre au 31 décembre 2019 – Du Dimanche au Mercredi à 21H –

GRAIN

  • Texte et interprétation Marie-Magdeleine
  • Co-écriture et mise en scène Julien Marot

G.R.A.I.N. Histoire de fous – Manufacture des Abbesses – Novembre 2019 – Dossier de Presse (1)

Votre vision se trouble, votre rate vous démange, vous avez mal à l’estomac, vous voyez tout en noir ou au contraire tout en rose mais vous n’osez l’avouer. Rappelez-vous cette bonne Jeanne d’Arc qui entendait des voix, elle a fini au bûcher !

Ai-je vraiment envie de plaisanter à propos de troubles psychiques dont sont affectés les personnes diagnostiquées bipolaires.

Comme le disent les créateurs du spectacle « G.r.a.i.n histoire de fous » on est toujours la folle ou le fou de quelqu’un.

Mais nous ne pouvons évacuer la réalité de la souffrance des personnes qui s’éprouvent en marge de la norme et ont du mal à s’intégrer dans la société. Est-ce donc si difficile de vivre dans ce monde, et comment le supporter lorsqu’on a conscience de sa cruauté ? La plupart des gens tiennent le coup parce qu’ils sont soi-disant normaux, mais les autres ceux qui ne peuvent maîtriser leurs émotions parce qu’ils n’ont plus de repères, parce qu’ils sont dépassés, que leur perception est décalée par rapport à la norme, sont dits malades ou fous, faute de mieux.

Il leur faut des camisoles médicamenteuses pour survivre, disons qu’elles n’ont pas le choix ces personnes dites bipolaires pour tenter d’être acceptées ou tolérées dans ce monde.

Marie Magdeleine qui lors de son parcours de comédienne a animé un stage de théâtre dans une association accueillant des « usagers bipolaires » a l’audace de se mettre en scène parmi eux dans un « seule en scène » aussi mouvementé qu’un roman de Rabelais.

En un mot, les personnages et les situations qu’elle mime avec une virtuosité incroyable, sont désarmants par leur caractère épique, déjanté, cru et innocent.

Innocent parce que la réalité de « ces gens-là » comme dirait Brel n’est pas faussée par un quelconque jugement. Il s’agit d’une véritable entrevoyure (beau terme utilisé par Léo Ferré) théâtrale où s’engouffre une pléiade de personnages avec leurs tics, leurs grimaces, leurs incongruités, leurs pensées qui écarquillent tous les corsets de nos défenses puisque nous aussi, avouons-le, nous avons aussi nos camisoles, histoire de faire bonne figure et de passer notre chemin.

La folie à échelle humaine, oui tout simplement, c’est ce que nous propose Marie-Magdeleine à plusieurs voix avec un talent hors normes !

Paris, le 5 Décembre 2019

Evelyne Trân

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s