RIMBAUD VERLAINE – THEATRE MUSICAL DE STEPHAN ROCHE AU THÉÂTRE DU GYMNASE MARIE BELL – 38 boulevard de Bonne Nouvelle 75010 Paris / 01 42 46 79 79 – JUSQU’AU 19 JANVIER 2020 – Jeudi, Vendredi, Samedi à 19h – Dimanche à 16h (durée 1h30) –

Rimbaud-Verlaine-DEF
Livret et mise en scène : Stéphan ROCHE
Musique : Daniele MARTINI
Scénographie : Rodrigo BASILICATI CARDIN / Chorégraphie : Pascale MOE BRUDERER
Lumières : Paolo BONAPACE / Images : Samantha ORNON / Animations et projections : Sara CALIUMI
Assistante mise en scène : Camille POUGET
avec
Éric JETNER (Rimbaud)
Stéphan ROCHE (Verlaine)
Marion CADOR (Mathilde Mauté)
Éléonore BEAULIEU (Mère des deux poètes)
Henri DE VASSELOT (Le juge et Le pelletier)
Pascale MOE BRUDERER (La fée verte)

Au 19ème siècle, la poésie était-elle l’apanage des bien nés, des bourgeois cultivés qui faute de talent astiquaient précieusement leurs vers ? Il fallut le coup de sang de Rimbaud, pour bouleverser la donne. Non, la poésie n’était pas faite pour être ânonnée dans les salons galants :

« Un soir, j’ai assis la Beauté sur mes genoux. − Et je l’ai trouvée amère. − Et je l’ai injuriée. Je me suis armé contre la justice. Je me suis enfui. »

Rappelons que Verlaine et Rimbaud ont tous deux connu l’insurrection de la Commune (du 18 mars au 28 Mai 1871), ils ont même croisé Jules Andrieu une de ces figures marquantes. La rencontre entre les deux poètes se situe en septembre 1871 et ce n’est pas une coïncidence. Rimbaud avait besoin d’un interlocuteur à sa taille pour donner vie à son projet, faire de la poésie une messagère de la révolution.

Sans doute a-t-il été déçu, Verlaine n’avait pas vraiment de velléités révolutionnaires, c’était juste un banal fonctionnaire assujetti à son milieu petit bourgeois. Mais Verlaine tomba si violemment amoureux de Rimbaud qu’il était prêt à sacrifier femme, enfant, travail, à l’autel de son amour. Rimbaud admirait le poète Verlaine mais, semble t-il, méprisait l’homme jugé faible et sans envergure.

Les deux jeunes hommes, Rimbaud avait 17 ans, Verlaine 27, avaient en commun une figure tutélaire, celle de la mère, qui représentait une autorité faillible car terriblement solitaire. Aussi bien, Vitalie la mère de Rimbaud réputée austère que Stéphanie, la mère de Verlaine n’ont jamais abandonné leurs fils. Exit les pères dont il n’est vraiment jamais question dans les biographies des deux poètes.

Dans le spectacle, ces deux mères incarnées par la même actrice occupent donc une place très importante, ainsi que Mathilde, l’épouse de Verlaine, et une danseuse représentant la fée verte, l’absinthe dévastatrice.

Brossée à grands coups de pinceaux fulgurants, avec des projections quelque peu tapageuses, l’illustration opère cependant par sa sincérité, elle prend surtout du relief grâce à la présence des deux artistes, Éric JETNER et Stéphan ROCHE qui incarnent magnifiquement les poètes. La poésie telle une mer agitée s’y exprime à pleins poumons, elle est charnelle, sensuelle, véhémente, emportée tout en restant humaine telle un hymne à la jeunesse et aux orages de la passion. Le coup de feu résonne encore dans nos esprits comme le tragique désespoir d’un homme malheureux, Verlaine qui a compris que son amant, cet ange tombé du ciel, allait le quitter. Leur histoire d’amour n’aura duré que 3 ans, le temps pour Verlaine de se séparer de sa femme, le temps pour Rimbaud de solder son adolescence.

L’histoire retiendra aussi l’humiliation subie par Verlaine, dont l’intimité fut exhibée comme s’il s’agissait d’un animal de laboratoire dans le but de fustiger son homosexualité.

Pour illustrer ce drame passionnel et le dérèglement de tous les sens appelé par Rimbaud, avec juste une petite équipe d’artistes polyvalents, talentueux,

Stéphan ROCHE a donné carte blanche à ces trois muses, la danse, la musique, la peinture qui s’exhortent mutuellement pour asseoir la poésie vivante à leurs genoux, véritable flamme de ce spectacle inspiré, désiré par Pierre CARDIN.

Paris, le 3 Novembre 2019

Evelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s