BARBER SHOP QUARTET – AU THEATRE ESSAION – 6, rue Pierre au lard (à l’angle du 24 rue du Renard) 75004 Paris – du 8 janvier au 28 mai 2019 Les mardis à 19h45 –

  • Auteur : Bruno BUIJTENHUIJS
  • Direction vocale :Marie-cécile ROBIN-HERAUD
  • Mise en scène : Barber Shop Quartet
  • Avec : Bruno BUIJTENHUIJS, Marie-Cécile ROBIN-HERAUD
  • France TURJMAN, Xavier VILSEK
  • Site de la compagnie : http://www.barber-shop-quartet.net

BARBER SHOP Quartet. De la dentelle a cappella

Chaque mardi jusqu’au 28 mai, le Théâtre ESSAION accueille CHAPITRE IV, le nouveau spectacle d’humour musical d’un quatuor vocal à nul autre pareil. Le dossier de presse nous apprend les origines d’un concept singulier qui a inspiré son nom au BARBER SHOP Quartet : « Au début du XXème siècle, les clients des échoppes de barbiers avaient pour habitude de pousser la chansonnette en attendant leur tour. De là naquit le Barbershop Music, un style reposant sur un chant en harmonie à quatre voix et a cappella ». C’est ainsi que notre quartet girondin a repris et adapté ce style à la manière hexagonale.

 Concepteur du spectacle, Bruno Buijtenhuijs, issu du classique et du jazz, est l’auteur d’une bonne moitié des textes. Sa plume, originale entre toutes, affirme un sens de l’humour débridé mêlant l’absurde à l’irrévérencieux (formidables « Ce tout petit train » et, sur la musique de Michaël Geyre, « Le tire-bouchon » entre autres perles qui mériteraient toutes d’être citées…).  Au cours des sept (!) rappels nous avons apprécié la saveur de deux chansons, que l’on doit, respectivement, à Jean Mouchès et Alain Sourigues, deux tempéraments méritant la plus grande estime. Tout comme le compositeur Hervé Saint-Guirons, révélé ici pour cinq titres. (Trois d’entre eux sont repris opportunément sur l’indispensable CD éponyme disponible sur place. A noter, uniquement sur ce bel objet, une chanson du regretté Ricet Barrier.

 Parmi les reprises, l’inoxydable  » Le parti d’en rire » signé Francis Blanche sur le « Boléro » de Ravel; la curieuse « Tyrolienne haineuse » de Pierre Dac et un moment d’anthologie avec « Comme d’habitude » revisité… façon atypique. Et puis, tendez l’oreille, vous reconnaîtrez la musique du Brésilien Chico Buarque sur une création : « La vache et le poète ».Elle vous rappellera par moments Pierre Vassiliu chantant « Qui c’est celui-là » : première adaptation française de cette chanson, sans rapport aucun avec les paroles originales…il est vrai. Là non plus, mais quel régal…

 Parmi les détournements majeurs, notre auteur, Bruno Buijtenhuijs, a posé trois textes sur les musiques d’époques diverses : Renaissance (Clément Janequin), baroque (J.-S. Bach) et classique (Gounod) pour une seule et même chanson. Ainsi que sur Mozart pour une  » Reine de la Nuit » mémorable…Une suggestion toute personnelle? Un CHAPITRE V qui serait axé – intégralement – sur cette thématique. Pas avant cinq ans, sans doute…mais rêvons un peu.

 Ce show vocal au rythme échevelé, empli de surprises, finement ouvragé entre reprises, parodies et réinterprétations, fait naître quelques moments inattendus d’émotion. Ainsi s’opère le partage du « plaisir de la polyphonie » à travers une précision millimétrée, une énergie douce, un naturel confondant au charme irrésistible. D’autant plus que l’esthétique d’ensemble privilégie le chant mezza voce. C’est pourquoi, sur le ton de la confidence, le message passe. Pleinement. Entre suavité et ironie décapante dans un esprit chansonnier en prise directe sur notre temps (« Dieu, es-tu là ? »).

 Fin diseur et ténor accompli, l’architecte de CHAPITRE IV,  fédère des personnalités tout aussi  attachantes. La soprano Marie-Cécile Robin-Héraud possède une technique superlative doublée d’une présence magnétique. Comédienne à la gestuelle épurée, au regard expressif comme aux silences…percutants. A ses côtés l’alto France Turjman séduit pareillement : charmeuse, espiègle, délicieuse en fausse ingénue. Tandis que Xavier Vilsek, comédien et vocaliste venu du monde de la chanson, se fait aussi bien bruiteur que mime ou conteur.

 Le succès de ce spectacle, en termes d’affluence et de réactivité des spectateurs, est amplement mérité. A vos agendas. Pour découvrir cet humour inclassable. Hautement recommandable. Le meilleur antistress du moment.

Paris, le 6 Mars 2019

Laurent Gharibian

 

Chaque mardi – 19h45 précises. Attention ! 11 représentations restantes.

Réservations :  www.essaion.com  / 01 42 78 46 42

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s