ANNE BAQUET – SOPRANO EN LIBERTÉ au THEATRE LE LUCERNAIRE – 53, rue Notre Dame des Champs 75006 PARIS du 07 JUIN AU 9 JUILLET 2017 DU MARDI AU SAMEDI A 21 HEURES, LE DIMANCHE A 19 HEURES – DU 12 JUILLET AU 27 AOUT 2017 DU MERCREDI AU SAMEDI A 21 HEURES, LE DIMANCHE A 19 HEURES – (RELACHES LES 8 ET 20 JUILLET 2017)

Photo Michel LYS

MISE EN SCENE ANNE-MARIE GROS

AVEC ANNE BAQUET (CHANT)

PIANISTE : CLAUDE COLLET OU CHRISTOPHE HENRY

OU GRÉGOIRE  BAUMBERGER

N.B : Anne BAQUET était l’invitée de l’émission « DEUX SOUS DE SCENE » sur Radio Libertaire 89.4, en première partie, le samedi  24 Juin 2017 . En podcast sur le site grille des émissions Radio Libertaire pendant un mois. 

Les rires et les larmes s’accordent si bien chez Anne BAQUET ! Elle possède l’art de chanter à tue-tête, à tous vents, à toutes bourrasques, avec une vivacité hors du commun qui galvanise les pianistes et les hurluberlus chansonniers dont les chansons deviennent par la grâce de son interprétation de véritables petits sketches ivres de drôlerie .

On la croirait sortir d’un rêve de Prévert, telle une enfant qui jette un sort à tout ce qui bouge, qui ne demande qu’à exploser, que nous profanes appelons la boule dans la gorge et qui en rares circonstances éclate en sanglots ou en rires.

Photo Michel LYS

Cette boule, c’est la boule de cristal soprano d’Anne BAQUET qui par un coup de baguette magique mais surtout un travail insensé, devient l’univers chantant de cette artiste incroyable.

Nous ne lui ferons pas injure en disant qu’elle a un côté animal de cirque, qu’elle nous fait penser parfois à Gelsomina, la saltimbanque, l’héroïne si tendre et émouvante de la Strada de Fellini, tant son visage est expressif.

Nous croyons voir Gelsomina et puis c’est la Castafiore, l’inspecteur Derrick ou Grand mère Landru… Que de secousses que de montagnes russes dans ce récital enchanteur, surréaliste, qui réunit un panel de créateurs et parmi eux, François Morel, Isabelle Mayereau/Marie-Paule Belle, Michel Rive-Gauche/ Claude Bolling, Juliette Noureddine, Isabelle Aboulker (et son effervescent « Je t’aime ») , Georges Moustaki, John Lennon/Paul Mc Cartney ( Ticket to ride) etc. 

Photo Michel LYS

Avouons le, c’est l’étonnement qui l’emporte dans ce spectacle musical et théâtral, il faut y venir en famille avec les enfants. Anne BAQUET est si espiègle, si coquine, elle est une fête foraine à elle toute seule, sans d’autres artifices que sa voix qui inspire de talentueux amis pianistes, et sa drôlerie naturelle.

Mise en scène par Anne-Marie GROS, ce spectacle est une véritable réussite et nous le recommandons vivement aussi bien aux gastronomes de la poésie chantée qu’aux pique-niqueurs du dimanche heureux de libérer leurs voix, à l’enseigne de la chanson « O casseroles, ô faussets » de Juliette Noureddine !

Paris, le 10 Juin 2017                      Evelyne Trân

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s