WE CALL IT LOVE à LA MAISON DES METALLOS – 94 Rue Jean-Pierre Timbaud 75011 PARIS – 13 → 18 mars du lundi au vendredi → 20h30 samedi → 19h30 – durée 50min –

 

texte Felwine Sarr
mise en scène Denis Mpunga
avec Carole Karemera, Michaël Sengazi, Hervé Twahirwa
composition musicale Hervé Twahirwa
dramaturgie Carole Karemera
création et régie lumière Roman Kanobana

production Ishyo Arts Centre (Rwanda)
coproduction le Théâtre de la Poudrerie à Sevran, l’Union Européenne
en partenariat avec Positive Productions (Rwanda)

Le lieu est rudimentaire, il s’agit d’un bungalow. Les spectateurs prennent quasiment possession de tout l’espace. Trois rangées qui font face à trois autres rangées, seulement séparées tout au plus d’un mètre. C’est dans cette mince enfilade telle une traînée de terre dans un champ que vont se rencontrer une femme et l’assassin de son fils.

Pour évoquer le génocide de 1994, les jours les plus sombres du RWANDA, Carole KAREMERA auteure et comédienne de « We call it love » porte sur ses épaules le châle d’une mémoire douloureuse qui refuse de rester pétrifiée . La blessure personnelle, cruelle béance entre les vivants et les morts s’ouvre au plus profond du cœur d’une femme qui ira jusqu’à dire à l’homme, assassin de son fils « Désormais, tu es mon fils, mon fils en humanité » .

Les instruments à vent et à percussion traversent l’espace de leurs sons rauques, plaintifs, inquiétants dans l’obscurité. Mais la femme voit à travers la nuit, les morts ne sont par morts comme le chante si bien Birago Diop, les esprits du fils et du mari se manifestent naturellement.

Cette pièce tirée d’une histoire vraie a été créée à la suite de recherches sur le thème des droits de l’homme et de la mémoire des génocides.

Mise en scène de façon très sobre par Denis Mpunga , servie par d’excellents comédiens, cette création intense donne la parole à ces personnes capables de dépasser la haine, l’esprit de vengeance, par respect de la vie fût elle celle d’un assassin, par croyance en l’homme, par instinct d’amour. Un magnifique témoignage de femme !

Paris, le 21 Septembre 2015

Mis à jour le 13 Mars 2017                                  Evelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s