L’IRRESISTIBLE ASCENSION DE MONSIEUR TOUDOUX au Théâtre 13 / Seine, rue du Chevaleret – 1 h30 sans entracte – conseillé à partir de 9 ans – Nouveaux horaires : du mardi au samedi à 20h, dimanche à 16h, relâche le lundi.

feydeau 2 feydeau1180052

Photos de répétition © Cie Théâtre de l’Homme

Distribution

Texte Georges Feydeau d’après Léonie est en avance, On purge bébé, Mais n’te promène donc pas toute nue.

Mise en scène Dimitri Klockenbring

Avec Romain Francisco, Agathe L’Huillier, Benoît Moret, Patrick Paroux, Juliette Poissonnier et Bernadette Le Saché.

Production le Théâtre de l’Homme

Spectacle crée en collaboration avec le Théâtre 13.

Dimitri KLOCKENBRING a eu l’heureuse idée de réunir trois farces conjugales de FEYDEAU qui forment une saga familiale burlesque qui débute par cet événement majeur la naissance du petit Toto, ( dans Léonie est en avance, il s’agit en réalité d’une grossesse nerveuse) et s’achève par l’ascension sociale de son père, Monsieur TOUDOUX, en dépit de l’image désastreuse que ne cesse de lui renvoyer sa charmante épouse.

Ce qui est formidable dans ces trois pièces réunies, Léonie est en avance, On purge bébé, Mais n’te promène donc pas toute nue,  c’est l’impression d’assister en direct à des situations qui n’ont cela d’abracadabrant que d’être profondément réalistes. Un réalisme qui décoiffe et qui fera toujours saliver car dépeindre la nature humaine en déballant en public son linge sale, nous ne sommes pas certains aujourd’hui d’en être capables, aseptisés que nous sommes par notre petit confort matériel qui paraît nous éloigner si bien de notre nature animale.

FEYDEAU, c’est le stade anal à l’aube du vingtième siècle qui tend à le dépasser grâce au progrès industriel et technologique. S’il est obnubilé par le motif du pot de chambre, c’est qu’il a compris que tant que l’homme ne se sera pas libéré de son complexe animal, sa vanité continuera à gonfler comme la grenouille qui voulait devenir aussi grosse qu’un bœuf.

Du coup, la femme bien que sérieusement éclaboussée par sa peinture, apporte sa garantie de nature, ses réponses très terre à terre, aux vanités de Monsieur TOUDOUX qui entend élever le débat à un niveau supérieur, celui du commerce, la politique etc.

L’époux, l’épouse, la belle mère, le môme, le député, chacun en prend pour son grade, dans cette ménagerie humaine cernée par par de rutilants barreaux dont on ne mesure pas l’étau sur nos pauvres cervelles. FEYDEAU c’est un lion en cage, à coup sûr ! Mais un lion en cage, rêve, ronfle.

Dans la mise en scène de Dimitri KLOCKENBRING, les rêves de Monsieur TOUDOUX qui patauge dans ses croûtes quotidiennes, sont aussi attendrissants que cette vision d’une famille de singes rassemblés pour le meilleur et le pire sous une butte au zoo.

Servi par d’excellents interprètes, voilà un spectacle qui rend hommage à la modernité de FEYDEAU, à son génie visionnaire, à sa capacité de nous indigner férocement et suavement !

Paris, le 14 Mai 2016                         Évelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s