PROMESSE A LA POUSSIERE – UNE PIECE DE THEATRE DE DASHIEL DONELLO – EDITEE AUX EDITIONS EDILIVRE –

PAYSAGE BIS E TRAN

Photo E. Trân

Est-il possible que la mort prenne le visage d’un être aimé ? Des temps silences qui s’ouvrent, balbutient l’impossible. Le poète enfouit son visage dans ses mains, il converse avec cet impossible, le sien, se laissant assaillir par tout un corbillard de souvenirs dans lequel trône la figure idéale de sa bien aimée . Qui ne se souvient lors d’une promenade dans un cimetière avoir surpris de loin un homme ou une femme, seuls, vaquer autour d’une tombe, et s’être caché pour ne pas porter atteinte à l’intimité de cet homme ou de cette femme ?

Le long cri poème de Dashiell DONELLO m’évoque de façon lumineuse, de façon quasi transparente, les transports de ces inconnus qui parlent à des êtres invisibles venus à leur rencontre.

« C’est difficile l’incarnation » dit le poète. Il y a et surtout des douleurs, des solitudes, des désespoirs absorbés par nos paysages qui trouvent refuge peut-être – le sait-on – dans la beauté d’une montagne muette, qui sollicitent notre regard sans que que l’on sache pourquoi. Est-ce possible, cette fleur sur un balcon touchée par un rayon de soleil et au même instant le mouvement du visage d’une femme qui tire le rideau ? Cette femme nous a certainement regardés sans que nous soupçonnions sa présence et elle peut tout être dans un seul éclair fugitif, perçue par hasard par un quidam sur le trottoir.

Tout être avec cet organe de la parole qui se relève invisible qui crée ses propres mouvements parce qu’elle a pris naissance on ne sait où, on ne sait comment, et pourquoi ?

Dashiell DONELLO a écrit « Promesse à la poussière » pour le théâtre. Il s’agit d’une pièce d’une délicatesse extrême, exigeante.Je retiendrai cette phrase « Combien de ces Untel ont gardé secrètement en eux mêmes, un « je t’aime » qui aurait tout changé … ».

« Promesse à la poussière» c’est un rêve qui peut s’épancher, s’incarner au théâtre, s’élever, respirer !

Paris, le 1er Janvier 2016                         Evelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s