KOHLHAAS – Adaptation libre d’après Heinrich Von KLEIST au TARMAC, Scène Internationale Francophone – 159 Av Gambetta 75020 PARIS du 6 au 9 Mai 2014 puis à l’Entrepôt à AVIGNON ( Festival Off) du 5 au 27 Juillet à 18 H.

adaptation libre d’après Michael Kohlhaas d’Heinrich von Kleist
poèmes de Erich Mühsam

KOHLHAAS TER

mise en scène Claus Overkamp
direction artistique Kurt Pothen

avec Roger Hilgers, Eno Krojanker, Annika Serong, Matthias Weiland, Marie-Joëlle Wolf

KOHLHAAS 4

adaptation française Gil, Émile Lansman
scénographie et accessoires Céline Leuchter
constructions Gerd Vogel, Atelier Held
création lumière Michel Delvigne
musique Gerd Oly

costumes Emilie Cottam, Viola Streicher

L’histoire de Kohlhaas, ce riche marchand de chevaux qui à la suite d’une injustice, lève une armée de serfs et de mercenaires contre l’état de Saxe est absolument édifiante. Elle se déroule dans un XVI siècle sans foi ni loi sinon celles du Prince de Saxe et d’un certain Luther.

Le sentiment d’injustice peut aussi bien couler dans les veines d’un bourgeois que d’un paysan ou un prolétaire. Sa réminiscence est universelle et les créatures qui ont combattu pour la justice sont devenus des héros mythiques, qui fouettent l’imaginaire et l’inconscient collectif en s’adressant à la conscience de tout homme, de tout individu.

Edifiant mais possible qu’un homme armé de sa seule conviction fasse trembler le pouvoir en place. Dans ce combat, il y laissera la vie comme Jeanne d’Arc, Spartacus, Che Guevara et bien d’autres, mais il aura su cristalliser les efforts et la flamme de ceux qui n’ont pas eu la parole, qui luttent au quotidien pour faire valoir leurs droits, au bas de l’échelle. Car peut bien valoir la parole d’un individu isolé face au pouvoir en place.

Et voilà qu’une troupe de théâtre belge, l’AGORA THEATER s’empare de cette histoire fabuleuse adaptée d’une nouvelle historique de KLEIST, une figure littéraire allemande, incontournable.

Toute histoire doit pouvoir être racontée pensent les comédiens. En l’occurrence, ils ne disposent que de leurs hardes d’acteurs ambulants, de tours de cirque, d’instruments de musique, hétéroclites, d’un théâtre de marionnettes. Mais ils sont en communication permanente avec le public; comme dans une foire ou un théâtre de rue, ils recrachent l’histoire de Kohlhaas avec la même énergie que des cracheurs de feu.

Et l’on assiste à une chevauchée onirique incroyable où les acteurs prenant à bras le corps un drame historique lui offrent toute la démesure de leur imagination faite de bric et de broc qui a toute la fraicheur, l’innocence de l’enfance. Vraiment ahurissante, cette description de la guerre où l’on voit un tennisman alias Kohlhaas, frapper du revers une multitude de marionnettes.

Dans ce jeu de massacre jubilatoire, les enfants sont invités à jeter des boules de papiers mâchés sur la tronche des comédiens fardés et « marionnettisés ».

Le décor fait apparaitre à la fois d’un côté l’orchestre, de l’autre la loge des artistes et au centre le rideau rouge à glissières d’un théâtre de guignol.

Le metteur en scène semble refuser les frontières. C’est l’imagination qui prime, celle des corps, qui libèrent une énergie si naturelle, que les clowneries et les jeux de masques, toujours dans le champ de l’histoire, n’empêchent pas d’ouïr les accents de gravité du personnage de Kohlhaas et son message de liberté.

Après avoir mimé et porté à la dérision, au burlesque, les situations de guerre et d’impostures, les artistes conteurs et griots enfoirés donnent leurs voix à Kohlhaas, comme à un homme de notre temps.

De l’audace, toujours de l’audace avec le public, c’est la gageure de l’AGORA THEATER qui réussit à faire sourire à la fois les enfants et les adultes. Comment ne pas tirer le chapeau à cette compagnie, pour sa version complétement décoiffante du drame de KOHLHAAS, fraiche et vigorifiante, époustouflante !

Paris, le 8 Mai 2014                            Evelyne Trân

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s