QUI ES-TU FRITZ HABER d’après le nuage vert de Claude COHEN – Mise en scène de Xavier LEMAIRE au THEATRE POCHE de MONTPARNASSE jusqu’au 6 Janvier 2014 à 21 H du mardi au samedi et 15 H le dimanche . A partir du 7 Janvier 2014 à 19 H et le dimanche à 17h 30

  • fritz-prolongations-203x300Isabelle Andréani
  • Xavier Lemaire
  • Décors : Caroline Mexme
  • Costumes : Rick Dijkman
  • Scénographie et lumières : Stéphane Baquet
  • Musique : Régis Delbroucq

 

 

Qui est donc FRITZ HABER? D’emblée le dramaturge Claude COHEN fait descendre de son piédestal le personnage historique de FRITZ HABER en le tutoyant comme s’il entendait appuyer sur sa conscience, comme si avec cet interrupteur que représente la conscience, il souhaitait mettre en lumière, les coulisses particulièrement sombres de la science.

 Comment imaginer que des inventions capitales pour l’humanité, aient pu germer à l’intérieur d’individus sans états d’âme.Tel est montré, le savant Fritz HABER récompensé, nobélisé pour avoir réalisé « la synthèse de l’ammoniac à partir de ses éléments ».Devenu Directeur du service de guerre chimique pendant la 1ère guerre mondiale, il mit au point des armes chimiques, hélas, fort efficaces. Mais son invention est aussi à l’origine des engrais azotés utilisés pour nourrir la planète.

 Non, un homme quel qu’il soit ne peut supporter sur ses épaules les calamités et les bienfaits de ses inventions. Nous n’en avons pas fini avec les découvertes de la science et les savants sont des hommes comme les autres et extrêmement fragiles. Nous rejoignons le mythe de Prométhée qui découvrit le feu et fût condamné à avoir son foie dévoré par un aigle. Un enfant pourrait le dire, c’est l’usage que les hommes font des éléments, l’eau, le feu, la terre et de leur imagination, qui révèle leurs potentiels soit néfastes, soit bienfaisants.

 Claude COHEN exprime à travers le couple que forma Fritz HABER et sa femme Clara IMMERWAHR également chimiste de renom, les affrontements entre deux perceptions de la science, l’une humaniste, l’autre pragmatique.

 Leurs débats mettent en lumière les ressorts psychologiques, les failles de leurs raisonnements. Le combat idéologique devient une scène de ménage particulièrement douloureuse, humiliante. Elle trahit la misère sexuelle du couple, leurs complexes personnels celui de la femme esclave et soumise, celui du petit juif arriviste qui cire les bottes des allemands.

 C’est leur impuissance à s’aimer qui donne l’impression que Fritz HABER s’échappe de sa vie étriquée, en rêvant de gloire à tout prix et que Clara cherche un échappatoire dans la religion et l’amour de son fils.

 D’un point de vue psychanalytique, c’est toute la libido de Fritz HABER qui va se transmuer en énergie créatrice ou destructrice, toutes ses frustrations qui vont être balayées par la sensation de pouvoir.

 Ce voile frissonnant, âpre et intime qui se lève autour de deux héros de la science qui participent à la destinée de l’humanité, est poignant parce que nous savons que ce voile c’est le nôtre, il représente vraiment notre ignorance, et en même temps fait appel à notre conscience simple, mais capable d’éprouver sa vulnérabilité face aux pouvoirs de la science.

 Une science sans conscience ? Telle est la question.  C’est non seulement celle de tout scientifique, c’est celle de tout individu qui cherche à comprendre le monde, qui pourrait se surprendre à penser que FRITZ HABER tout génial savant qu’il était, fût un fou malheureux. Il sacrifia sa femme à l’autel de la gloire, pour ne pas perdre la face,  mais la perdit quand même puisqu’il sera évincé de ses fonctions en tant que juif, sous le règne d’Hitler.

 Cet épisode tragique de l’histoire humaine qui voit l’apparition d’armes chimiques destructrices en dépit des alarmes de Clara IMMERWAHR s’exprime dans la pièce de Claude COHEN à travers un homme et une femme seulement. Leur combat, leurs déchirures sont au cœur de notre intimité.

 Interprétée par des comédiens formidables qui jouent avec leurs tripes, cette pièce saisissante, bouleversante, nous la regardons presque avec les yeux d’HERMANN, le fils qui entend tout derrière les murs.

 Paris, le 28 Décembre 2013                Evelyne Trân

 

 

 

 

 

 

Un commentaire sur “QUI ES-TU FRITZ HABER d’après le nuage vert de Claude COHEN – Mise en scène de Xavier LEMAIRE au THEATRE POCHE de MONTPARNASSE jusqu’au 6 Janvier 2014 à 21 H du mardi au samedi et 15 H le dimanche . A partir du 7 Janvier 2014 à 19 H et le dimanche à 17h 30

  1. Bonjour,
    Nous sommes une compagnie de théâtre amateur de Béziers dans l’Hérault, et nous sommes à la recherche du texte de Claude COHEN « qui es-tu Fritz HABER? » que nous souhaiterions monter dans le cadre de nos projets.
    Il est actuellement impossible de trouver ce texte dans le commerce, que ce soit en neuf ou en occasion.
    Pourriez-vous nous procurer ou nous indiquer comment nous procurer ce texte.
    Par avance nous vous remercions de la réponse que vous apporterez à notre requête.
    John PHILLIPS.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s