« Oh ! a dit le peintre »

« Oh ! a dit le peintre » quand il a vu l’oiseau se percher sur son arbre.

Caresse de l’arbre au pinceau. L’oiseau qui passe par hasard vole le pinceau qui était en train de peindre. 

Alors sur un nuage de peinture, voici l’oiseau, l’arbre et puis le peintre qui se dévisagent et rougissent ensemble.

 Le peintre prend une tête d’oiseau et l’oiseau se met à peindre l’arbre à souhaits. L’arbre sourit, se penche vers l’oiseau et désigne le peintre qui dit :

 « Dans mon pays, je suis l’arbre et l’oiseau à la fois »

 Il a l’impression de caresser du vide avec ses mots. Caresse de l’arbre.  L’oiseau se juche sur  la pensée du peintre, juste avant de s’envoler.

Clin d’œil de l’arbre et de l’oiseau à l’homme qui peint.

 Seigneur pinceau !

 Paris, le 7 Juillet 2012 

Evelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s