MONTAIGNE, LES ESSAIS – Adaptation pour le théâtre des Essais de Michel de MONTAIGNE par Hervé BRIAUX – Au Théâtre Poche Montparnasse 75 Bd du Montparnasse 75006 PARIS. Représentations du mardi au samedi 19h du 17 Août au 28 Octobre 2021.

Mise en scène et interprétation Hervé BRIAUX Accompagnement scénique Chantal DE LA COSTE Scénographie et costume, Chantal DE LA COSTE

Création sonore, Nicolas DAUSSY

Lumières, Morgane ROUSSEAU

Ouvrir Les essais de Montaigne et à n’importe quelle page, c’est comme entrer dans une forêt. C’est évident Montaigne avait le souci de ses lecteurs, puisqu’il était grand lecteur lui-même et aimait saisir au hasard un livre dans sa bibliothèque pour le découvrir à l’improviste sans même avoir consulté la table de matières.  

La voix d’Hervé Briaux permet d’imaginer que c’est Montaigne lui-même qui nous parle au cours d’une promenade. Cet homme se déclinant plusieurs et au moins deux déclarait « Je suis du monde » quand on lui demandait d’où il venait car il voulait être libre de toute étiquette géographique. Quant à la religion, son manque de conviction, il l’assume en ces termes « Nous sommes chrétiens au même titre que nous sommes périgourdins » ou « Normalement la religion est faite pour extirper les vices au contraire elle semble les dissimuler, les nourrir, les exciter » ou encore « Les hommes ont fabriqué Dieu sans se rendre compte que la religion n’était qu’une pièce de leur invention propre à lier leur société ».

C’est un homme revenu de beaucoup de choses qui s’introspecte, un philosophe parfaitement audacieux pour son époque qui n’hésite pas à dire « Même les rois et les philosophes font caca ».

Ses réflexions à propos de la mort, la vieillesse, la vanité des hommes, ne sont jamais convenues. De fait, il se plait à dépasser les bornes, celles du conformisme.   « Toutes les contradictions se retrouvant en lui », il est cet homme qui entend toujours se remettre en question puisque « Nous nous transformons à chaque instant ».

Une telle clairvoyance ne lui est certainement pas tombée du ciel. Montaigne a vécu à l’époque des guerres de religions, de la Saint Barthélemy et des épidémies de peste. De ses six enfants, seule une fille a survécu. S’est-il jamais lamenté ? Nous savons en revanche que Montaigne a dénoncé dans ses écrits la cruauté des guerres, qu’il fut Maire de Bordeaux et que le futur Roi de Navarre prit conseil auprès de lui.

Issu d’une famille noble et riche, Montaigne a bénéficié d’une bonne éducation bienveillante. Cela a sans nul doute contribué à sa bonne santé mentale et à sa capacité de résistance aux épreuves.

Le choix des pensées de Montaigne dans le spectacle ne met pas l’accent sur sa vie mouvementée. C’est son esprit critique aussi bien vis-à-vis de lui-même que de l’humain en général qui est mis en valeur. Il en découle une ironie malicieuse pas si éloignée de l’humour. Se considérant sans fausse humilité comme un homme ordinaire, il note « La vie de César n’est pas plus instructive que la nôtre ».

Une positive attitude n’exposant ni les larmes ni les cris,  résumée par cette phrase en fin du spectacle : Vivre c’est combattre.

Il convient aussi de méditer cette pensée :

La vie n’est ni un bien ni un mal. Selon la place que vous leur faites, c’est le lieu du bien et du mal.

Avec Hervé Briaux, sa voix grave et profonde, les spectateurs s’imprègnent de la présence de Montaigne de nature à calmer nombre d’angoisses existentielles.

Belle séance de méditation !

Eze, le 29 septembre 2021

Evelyne Trân

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s