AU CINE 13 – 1 Avenue Junot 75018 PARIS – AVANT-PREMIERE AVIGNON OFF 18. L’auteur avec un acteur dans le corps – Texte André BENEDETTO – mise en scène de Roland TIMSIT – Interprétation Mathias TIMSIT, alias Mel MONTY – Théâtre des CARMES – 6 Place des Carmes 84000 AVIGNON – du 6 au 25 juillet 2018 à 10 heures.

Lors d’une interview accordée au poète Vincent JARRY, rédacteur du magazine » Rue des Poètes », André BENEDETTO confiait :

 Je n’ai jamais eu envie de m’exhiber où que ce soit, ni même de me faire remarquer de quelque manière que ce soit. Je souhaite passer inaperçu, ne pas attirer l’attention et ne jamais faire aucun mal.

 Je suis prêt cependant à monter chaque soir sur une scène pour m’exprimer en pleine lumière devant un public et jouer. Je fais même tout ce que je peux pour cela… 

André BENEDETTO, créateur du Théâtre des Carmes en 1963, était à la fois metteur en scène, comédien et auteur.

La pièce « L’auteur avec un acteur dans le corps » qui a fait l’objet de lectures, est pour la première fois mise en scène par Roland TIMSIT avec pour interprète Mathias TIMSIT, alias le rappeur Mel MONTY.

Il est évident qu’en faisant parler un auteur déchiré par son double, l’acteur, qui a pour consigne d’incarner des personnages imaginaires, André BENEDETTO écrivait pour le théâtre. Il est lui-même cet auteur sur scène qui devient par la force des choses comédien.

Le paradoxe est tout de même inouï car c’est un acteur qui joue le rôle de l’auteur et cela ne peut être autrement.  

Comment dissocier l’auteur et l’acteur puisque qu’ils ne forment qu’un à travers le personnage. Le public ne devrait avoir d’yeux que pour le personnage. Que ce dernier explose sous la pression du comédien, de l’auteur et du metteur en scène, nous voilà en plein délire Pirandellien.

Comment deviner qu’un auteur quel qu’il soit tire de sa propre chair le texte destiné à devenir la partition d’un acteur ? Pour le théâtre et la poésie, c’est tout à fait compréhensible car ses disciplines dépendront toujours de l’organe de la voix.

 Une voix d’entre les murs qui s’ignore elle-même parfois et qui trouve un jour la lumière accueillie par la bouche d’un comédien.

 Ce personnage auteur exprime un conflit intrinsèque qui l’oblige à lâcher prise au profit du comédien, parce que sa conscience reste tributaire de son inconscient, d’une partie de lui-même qui lui restera toujours inconnue, faute de quoi quel partage possible d’une création rattachée au seul moi de l’auteur.

 Mais n’importe comment l’auteur souffre à l’idée que sa création risque d’être dévoyée, voire même trahie par le jeu du comédien.

 Le conflit doit être infernal lorsqu’on est soi-même auteur et acteur. Porté à l’extrême dans une configuration où le comédien deviendrait le double du dramaturge, son frère siamois, la conscience exaltée du personnage ne cesse de repousser son inconscient fauteur de troubles que seul visiblement endosse à son corps défendant le comédien, corps pensant plutôt que tête pensante.

 Ce corps immaitrisable vécu de l’intérieur c’est donc l’acteur dans le ventre de l’auteur.

Un auteur qui extériorise ce sentiment d’être dépassé par l’acteur parce que c’est à ce dernier que revient la gageure de rendre crédible ses textes, de les accoucher en quelque sorte.

Dans ce monologue à double face, instable, pulsionnel, tourmenté mais passionnant, le personnage n’est pas seulement auteur et comédien, il est aussi sujet d’un spectre, l’œil du public, il est aussi spectateur.

D’évidence, ce sont ses propres tripes qu’il jette sur scène. C’est un personnage déchainé au sens propre qui s’exprime, qui vient de faire éclater ses chaines et raconte ses galères d’auteur et de comédien.

Mis en scène par Roland TIMSIT, Mathias TIMSIT incarne toute l’humanité du personnage, oui et c’est incroyable, il laisse rejaillir cette candeur que n’annonçait pas l’auteur, propre au bonheur d’être sur scène, de s’y donner tout entier, quoiqu’il arrive !

Paris, le 24 Juin 2018

Evelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s