Opéra-ballet Traviata’s company – 4 représentations exceptionnelles – 3 • 4 • 6 • 7 juin 2016 à 20h30 au Théâtre des Variétés – 7 Bd Montmartre 75002 PARIS –

Traviata

Distribution

Auteur : Gilles Roland-Manuel / d’après l’opéra de Verdi, la Traviata / mise en scène Johanna Boyé, assistée de Leslie Menahem chorégraphe : Cathy Bisson / piano et orchestration : Stéphane Leach Les musiciens de l’Ensemble Calliopée, direction artistique Karine Lethiec Avec Katia Charmeaux, Vincent Viotti, les comédiens du Théâtre du Cristal, les Vives Voix / Les chanteurs lyriques : Charlotte Despaux (Soprano), Catherine Boni (Mezzosoprano), Antonel Boldan (Ténor), Anas Seguin (Baryton) / les danseurs : Antoine Arbeit, Zoe Bleher, Gregory Cianci / Et les jeunes et les éducateurs des institutions spécialisées : IME Alternance 75, IME Jean Richepin, IME Alternance 92, IME Jeune Appedia, Foyer Jeanne d’Arc, IME Cognacq-Jay, IME Cour de Venise, FAM Le Cèdre Bleu, FAM des Bons Plants, Fam La Coudraie, IME Montaigne, Domaine du Saule.

distributionTélécharger la distribution et les Biographies

Le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui (ce joli vers de Mallarmé) c’est le salut de toute une troupe d’artistes professionnels, (handicapés ou pas) et amateurs (autistes ou non) qui a travaillé d’arrache-pied pour sortir de terre, cette magnifique adaptation de la Traviata de Verdi, en comédie musicale, rêvée, imaginée vécue par le Docteur Gilles ROLAND-MANUEL Président et fondateur du Futur Composé qui organise tous les 2 ans son festival.

La création n’est pas réservée à des élites ou alors nous sommes tous des élites, semble nous dire ce passionné d’opéra. De la même façon que le soleil, la pluie et la lune touchent chacun des terriens qu’ils soient riches ou pauvres, heureux ou malheureux, les émotions que nourrissent, galvanisent les trois arts du théâtre, la musique et la danse sont universelles.

En pénétrant dans ce formidable vivier d’émotions de l’opéra de Verdi, les participants font fi de leurs complexes, leurs histoires particulières, leurs handicaps déclarés ou pas, pour seulement apporter leur flamme à un tableau vivant unique, celui certes d’une représentation éphémère, mais authentique qui restera gravée aussi bien intimement que communément.

La trace intime, la trace particulière, il faut le dire, c’est ce supplétif, ce supplément d’âme qu’ajoutent ces comédiens et chanteurs autistes, qui disposent d’une force d’expression peu commune, d’un enthousiasme étonnant parce qu’ils donnent l’impression de vivre au présent, rien qu’au présent, leurs prestations sur scène.

Ils forment le chœur de vagues bouillonnantes qui trouble, émule, fait vibrer les couples de danseurs et de chanteurs très inspirés qui interprètent en reflet les rôles de Violetta et Alfredo.

La mise en scène de Johanna BOYE étourdit les sens, l’on songe parfois à une peinture fauviste tant les mouvements de la danseuse balaient finement les chants des deux amants.

Surprenante et originale adaptation de la Traviata, elle même adaptée de la Dame aux camélias de Dumas fils, avec pour emblème bien sûr ce camélia rouge arboré sur les costumes des choristes dont on entend battre le cœur à l’unisson, heureux, vivace comme un bel aujourd’hui.

Paris, le 5 Juin 2016                                Evelyne Trân

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s